21/11/2016

Patiner en pleine rade

La dernière fois que les Genevois ont patiné dans la rade, c’était en janvier 1891. C’est dire si ça date!

La brusque «congélation» du lac, comme on en parlait à l’époque, avait permis aux foules bien emmitouflées de glisser sur la glace des Eaux-Vives aux Pâquis. Et inversement.

Pareille distraction a peu de risque de se reproduire de sitôt, vu le réchauffement climatique. Mais d’autres glissades se profilent dans ce cadre enchanteur.

On pourra bientôt chausser les patins à glace au cœur de la rade: une patinoire saisonnière est en cours d’installation, cette semaine, sur la jetée des Bains des Pâquis!

Construite sur une plate-forme en bois et accessible en tout temps, elle sera inaugurée ce vendredi et restera en place jusqu’au printemps.

Rien à voir, question taille, avec la surface glacée de 1891: la patinoire pâquisarde fait grosso modo 100 m2. De quoi faire tout de même de belles circonvolutions. Mais ne pas compter épater la galerie en freinant d’urgence dans une grande gerbe glacée: la surface de glisse est ici synthétique…

Cette nouvelle installation saisonnière sera libre d’accès. Les amateurs pourront s’y rendre à loisir avec leurs patins et ceux qui n’en ont pas les loueront sur place à la buvette.

D’autres patinoires provisoires en plein air s’ouvrent ces jours dans le canton, des Bastions aux Charmilles en passant par Carouge.

Mais seuls les glisseurs des Pâquis pourront patiner en regardant des êtres en maillots de bain s'en aller crawler dans les eaux glacées de la rade!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"Pareille distraction a peu de risque de se reproduire de sitôt, vu le réchauffement climatique."
Vous êtes bien naïve de suivre la nouvelle religion aussi vite. N'oubliez pas que le réchauffement climatique est censé stopper le gulf stream (les flux d'eau froide causés par la fonte des glaces...) et donc refroidir sérieusement l'Europe.
Bref, si votre belle-mère se casse la cheville, c'est la faute du réchauffement climatique. Ou pas.

Écrit par : Géo | 21/11/2016

Les commentaires sont fermés.