23/11/2016

Il était temps!

Il nous revient demain. Enfin!

Sans lui, la rade s’ennuie. Nous aussi. Les touristes, n’en parlons pas.

Bref. Le Jet d’eau redémarre ce jeudi à 10 h, après un bon mois d’absence. C’est drôlement long pour une révision annuelle, non?

Oui, mais il fallait bien compter ça, nous dit-on aux SIG. Car on lui a fait le grand service, au Jet. La totale même, avec l’entretien de la pompe du groupe Jura qui date de 1951. Une vieille dame qui a de la ressource, certes, mais qu’il faut spécialement bichonner tous les quatre ans si l’on veut qu’elle continue à assurer le spectacle.

Le puisard a aussi été récuré de fond en comble, lui qui empêche les algues, les coquillages et autres bestioles de se faufiler dans l’eau propulsée tout là-haut. Imaginez un peu ce que cela donnerait, sans ce filtre. Des petits poissons tomberaient du ciel…

Après ce grand service, le Jet d’eau est à nouveau en mesure de se dresser tous les jours dans la rade, selon l’horaire d’hiver, qui va de 10 h à 16 h. On s’en contentera pour l’instant.

Car à la nuit tombée, d’autres installations nous font tourner la tête. Les Rues Basses se la jouent alpestre cet hiver, avec d’immenses Edelweiss qui vont illuminer nos nuits genevoises.

Non loin de là, le personnage grillagé irradiant de lumière plane à nouveau au-dessus des usagers qui attendent leur bus sur le «hub» de Bel-Air, alors que les lampions déjantés et forains redonnent du peps à la zone piétonne du Mont-Blanc. Et ce n’est que le début: GevenaLux va nous en mettre plein les yeux dès le 2 décembre.

Vivement que tout s’allume! 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.