28/11/2016

Les amis de Jules

Une semaine déjà que le Jules broute pépère à la réception et que rien ne filtre sur les avancées de la Thune. Vous n’allez pas vous en tirer comme ça. Le point de la situation donc.

J’avoue ne pas être au courant de tout ce qui se concocte et se mitonne dans la République pour alimenter le nourrain. Surprise, surprise.

Mais je sais déjà que les amis du P’tit Bel-Air sont sur le pont. Arlette et Monique distribuent ces jours de petits papillons jaunes dans les immeubles de l’avenue Mirany. Ces messages annoncent qu’elles récoltent des dons pour la Thune et qu’elles mettent leur boîte aux lettres à disposition pour recevoir des enveloppes garnies. Vive ces entrepreneuses solidaires!

Toujours sur la rive gauche, l’association des Artisans «les Erables» fête ses 25 ans et organise un marché de Noël qui se tiendra à la salle de gymnastique du groupe scolaire de Puplinge les 3 et 4 décembre.

A cette occasion, un sapin sera garni avec une création de chaque artisan et la vente de ces objets sera destinée à Jules. Chouette alors. Deux cochons tirelires seront encore de la partie.

La rive droite n’est pas en reste puisque les deux salons de saison qui s’y tiennent, ceux des santons et des bougies, pensent également à la panse de Jules, ce qui le comble d’aise.

Mais le cochon s’inquiète pour cette fin de semaine. S’est-il assez entraîné pour la course de l’Escalade? Tiendra-t-il le rythme sur les pavés de la vieille ville? S’il a le souffle court et la crampe au jambon, sûr qu’il s’en ira servir la soupe sur le stand de la Tribune, aux Bastions. Mais sans lardons, la soupe!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.