16/12/2016

Sous la mer de nuages

Il y a comme ça des gens qui nous font du mal. Qui nous envoient des photos montrant une mer de nuages au-dessus de laquelle ils se trouvent, et d’où ils nous narguent.

Car ces bienheureux planent au soleil sous un ciel totalement bleu, eux!

Alors que nous autres de la plaine baignons dans une grisaille humide et monotone. C’est un peu moche de nous enfoncer de la sorte, non?

Comme si cela ne suffisait pas à nous plomber le moral, des jardiniers tondaient hier encore les platanes du quai des Eaux-Vives. Ne restaient, après cette coupe rase, propre et nette, que de tristes moignons tendus dans la bruine genevoise. C’est d’un gai!

Qu’on accroche au moins des boules de Noël, des guirlandes ou que sais-je à ces restes de branches pour les choyer un tantinet. Car cette alignée d’arbres fraîchement dépouillés fait peine à voir. Bref. Vivement qu’un brin de soleil revienne pour que fonde cette morosité ambiante.

Mais le soleil, il est dans nos cœurs!, me direz-vous.

Certes. Comme la magie de Noël… Celle que la Poste Suisse nous apporte gentiment dans nos boîtes aux lettres, sur une carte de vœux dessinée par la fille d’une factrice lucernoise.

«Des yeux qui pétillent, des moments de sérénité, des lumières qui brillent de mille feux: en décembre, le monde tourne un peu différemment.» Telle est la magie de Noël, selon notre géant jaune. Jaune? Comme le soleil…

Celui qui brille au-dessus de la mer de nuages. Et dire que le téléphérique du Salève rouvre ce vendredi et qu’il fait grand beau là-haut!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.