20/12/2016

Un merci, c'est tout!

Les gens sont vraiment très polis, ici.

Quand on leur demande s’ils peuvent donner de l’argent pour la Thune du Cœur, comme nous l’avons encore fait samedi dernier à Balexert, avec une chouette équipe de bénévoles, certains chalands disent merci et passent leur chemin.

C’est ce merci que je ne comprends pas! Car ces personnes interpellées ne nous doivent rien! Elles pourraient faire semblant de ne rien avoir entendu. Ou alors marcher tête basse pour éviter de nous voir, bien qu’un cochon d’un mètre vingt au garrot se dresse à deux pas d’eux. Le gros Jules ne passe pas inaperçu, même dans un centre commercial débordant de biens!

Mais non. Ces personnes disent merci en passant, sourient vaguement et filent plus loin.

Merci pourquoi ou de quoi, je vous le demande! De ne pas insister lourdement? De leur avoir adressé la parole en les regardant dans yeux? Ou est-ce une façon de décliner l’offre en y mettant les formes? Dans ce cas, on dirait plutôt non merci… Mystère!

D’autres clients n’ont rien dit du tout mais ont filé des thunes à Jules. Et c’est nous autres gardiens de tirelires roses qui avons alors dit merci aux donateurs. Avec une mention spéciale à Ghyslaine qui a glissé une sympathique enveloppe collective dans l’animal et nous a remis un petit cochon douillet et mécanique qui a fait les cent pas devant le stand et attiré les enfants avec ses «grouik grouik grouik». Ambiance!

Un immense merci aussi à tous ceux qui participent à la Thune sans se faire connaître et à qui je ne peux pas envoyer le mot magique. Lequel, déjà?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Cela signifie, peut-être, tout simplement:
merci beaucoup à vous tous qui contribuez à l'existence de la Thune du Cœur pour aider nos pauvres; surtout, continuez dans cette voie.

Écrit par : Marie | 20/12/2016

Les commentaires sont fermés.