24/12/2016

Vivement Noël!

A force de courir comme des dératés, nous avons fini par y arriver, à Noël! Un peu lessivés, avec tous ces trucs de dernière minute à régler pour que la fête soit belle. Mais tellement soulagés d’y être, enfin!

Alors vous me permettrez de vous parler une fois encore de Jules cette année. D’ailleurs, ce sera la dernière, vu que je m’évade quelques jours. Le cochon, lui, continuera à boulotter ferme jusqu’au passage de l’an neuf.

On en était où, déjà, dans le comptage? A la dernière pesée, ce vendredi, Jules indiquait 49 000 francs. Peut faire mieux, donc. Allez hop, un petit effort!

Les dons arrivent encore ces jours de partout dans notre tirelire en chef: les scrabbleuses d’Anières, la Pétanque de Confignon, les admirateurs du Sapinou de Perly, si fier de montrer ses boules, les sous du jeune et généreux Cédric, les élèves de la classe de piano de Chantal. Les crousilles posées à l’entrée de la Revue genevoise ont été fort bien farcies. Le spectacle se joue d'ailleurs jusqu’à la fin de l’année, n’hésitez pas à aller vous bidonner au Casino-Théâtre.

Mais c’est au temple de la Madeleine qu’il faudra se rendre dimanche 1er janvier à 18 h, pour le concert de l’An. Placé sous la direction du maestro Eric Bauer, l’Ensemble instrumental Romand jouera des œuvres de Vivaldi, Bach, Piazzolla et Gardel pour nous filer la patate, en compagnie du comédien Vincent Aubert. L’entrée à ce concert est libre, collecte à la sortie en faveur de la Thune. Ben oui! D’avance, merci aux musiciens!

Je vous retrouve à la rentrée pour la remise de la Thune aux associations. D’ici là, Joyeux Noël et bonne année, pleine de bonheur!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.