09/01/2017

La santé d'abord

Jusqu’à quelle date peut-on souhaiter la bonne année à son entourage sans être totalement à côté de la plaque?

Jusqu’au 31 janvier, ai-je lu sur un site spécialisé dans les bonnes manières. Il faut le faire sans précipitation, mais aussi sans tarder, à la première occasion venue. Je saute donc sur cette première encre de l’an neuf pour vous souhaiter santé et conservation!

Car la santé, c’est tout, comme le rappelait non sans humour le comédien Vincent Aubert lors du beau concert de l’An donné par l’Ensemble instrumental romand au temple de la Madeleine, en adressant au public ses meilleurs vœux pour 2017. Et je n’ai pas résisté à la tentation de vous faire profiter de ses souhaits:

«-que vous puissiez vous passer d’Alka Selzer

-que le Dafalgan dépasse sa date limite de péremption sans douleur

-que votre lumbago devienne une destination de vacances ensoleillée

-que vos corps aux pieds soient sanctifiés

-que vos intestins ne soient plus lessivés

-que nos chairs soient sans faiblesse

-que nos volontés soient encore à faire

-que le réchauffement climatique s’attaque d’abord à notre cœur

-que le nucléaire illumine nos êtres

-que la musique batte toujours dans nos veines

et que nous n’oublions jamais le prénom d’Alzheimer. Bonne année à tous.» Santé, donc!

Ai-je encore oublié quelque chose? Ah oui: la remise de la Thune du Cœur a lieu ce lundi. Alors on en reparle demain.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Euh !... "corps" aux pieds, vraiment ? Ne serait-ce pas plutôt "cors" ? ;-)

Sur ce, Très Bonne Année, Julie, et surtout bonne santé !

Écrit par : Kissa | 12/01/2017

Pourquoi pas le diable au cor...... :-p

Meilleurs vœux 2017 :)

Écrit par : Patoucha | 13/01/2017

Les commentaires sont fermés.