16/01/2017

Plus tôt, l'ouverture

Surprise! Depuis une semaine, la Coop de mon quartier ouvre ses portes à la clientèle à 7 h 30 pétantes. Soit une demi-heure avant l’horaire habituel.

La caissière en chair et en os, celle qui résiste encore à l’invasion des caisses automatiques, les fameuses «self-checkout», affiche la mine fataliste des grands jours. Ben oui. On commence toujours plus tôt, et on finit toujours plus tard…

Ceci pour que nous autres clients puissions acheter local avant de filer au boulot, sans avoir la tentation d’aller butiner de l’autre côté de la frontière.

Telle n’est pas la raison principale évoquée par la direction bâloise du groupe pour expliquer ces nouveaux horaires matinaux. L’ouverture à 7 h 30 d’une quinzaine de magasins genevois répond, semble-t-il, aux besoins de la clientèle! Faut dire qu’on lui mitonne tout spécialement des produits prêts à être mangés quasi au saut du lit. Les boulangers du coin, ou du moins ceux qui restent, vont déguster.

Mais surtout, affirme ce géant suisse de la distribution, les gens apprécient de pouvoir faire leurs achats avant d’aller au turbin. Et ça fonctionne très bien. Dans de nombreuses villes de Suisse Alémanique, les magasins ouvrent déjà à 7 h 30. Voire plus tôt.

Plus tôt? Mais ils ne se reposent donc jamais, là-bas? Pas vraiment! Si j’en crois les horaires de quelques magasins de cette enseigne outre-Sarine, certains travaillent de 6 h à 22 h. Plus le dimanche. A Bâle surtout. Un autre canton proche de la frontière, donc.

D’ici à ce que la Coop de mon quartier ouvre à 6 h…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.