21/01/2017

Mettre le feu au lac...

Qui l’eût cru possible, à cette saison?

Il faut décidément ne pas avoir froid aux yeux, ni ailleurs, du reste, pour se lancer dans pareille aventure!

Ainsi donc, en ce samedi du mois de janvier, alors qu’il fait quelques degrés en dessous de zéro et que le stratus plombe le ciel, plus de mille volontaires vont mouiller leur maillot lors de l’Antigel Run. Un truc de givrés…

Mais c’est quoi encore cette invention? C’est une course à pied polaire et populaire, ouverte aux sportifs de tous âge et destinée à «réveiller l’hiver genevois!»

Ben oui, c’est vrai. On finit par s’avachir, à ronronner paisiblement au chaud en attendant que passent les frimas. Allez, hop hop hop, on se bouge, on chausse les baskets à crampons, on sort les moufles, on ajuste les frontales, et c’est parti, mon kiki!

Ces joyeux drilles vont donc courir dans des températures peu propices aux efforts. Tout ça par plaisir. Et pour mettre le feu au lac, en guise d’apéro au prochain Festival Antigel.

Pourquoi le feu au lac? Parce que le point de départ de la course est fixé à Baby Plage, à deux pas de la Brise (la statue, donc), à trois pas du Léman, et parce qu’elle va briller de mille feux.

Comme à l’Escalade, plusieurs courses vont se succéder dans l’après-midi, du bord du lac aux parcs voisins. Puis viendra la course nocturne: les participants sont invités à se munir de frontales, lampions, guirlandes, bref, de tout ce qui brille et illumine.

Cet éclairage féerique ne sera pas de trop pour traquer la perfide plaque de glace. Les coureurs sont avertis. On est tout de même en hiver. Une saison où l’on se luge, de préférence…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.