06/02/2017

La passerelle flottante

Ça déménage, dans la rade!

Et je ne parle pas du lac chahuté par les rafales de vent, samedi. Non, là c’est du gros, du lourd, du métallique qui bouge.

La passerelle flottante du Mont-Blanc va bientôt se faire la malle pour aller voir ailleurs si c’est mieux. Ou plus calme…

Il s’agit donc bien de la passerelle qui assure la liaison piétonne, côté rive droite, entre les quais des Bergues et ceux du Mont-Blanc, et qui se glisse sous le pont du même nom. L’ouvrage permet la promenade à fleur d’eau, à hauteur de canards et à l’abri des nuisances de la circulation. Le rêve, ou presque. 

En bien les piétons vont devoir se passer de cette liaison sécurisée pendant quelques semaines.

Depuis ce lundi matin, l’accès à la passerelle leur est interdit. Sous peu, des spécialistes viendront couper les amarres entre la barge et les quais afin de la déplacer plus loin.

Mais à quoi rime tout ce bazar, je vous le demande?

Aux travaux en cours dans la rade! Deux barges s’y activent pour poser, au fond de l’eau, de gros tuyaux nécessaires au réseau de chauffage à distance Génilac. La passerelle est donc déplacée par mesure de sécurité.

Elle ira se positionner devant le Jardin Anglais pour y rester le temps du chantier. Le temps aussi d’être inspectée de fond en comble. Certains songent déjà à remorquer l’ouvrage jusqu’à Lausanne pour des travaux de réfection. Mais ceci est encore musique d’avenir.

Pour l’heure, les piétons regrettent déjà leur promenade au fil de l’eau…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.