07/02/2017

Des clés si tentantes

C’était un vendredi du mois de janvier. Il faisait ce soir-là un froid de canard, aiguisé par une forte bise. Ça vous rappelle de bons souvenirs?

Nullement refroidi par les éléments, un Genevois pose sa voiture rue de l’Université pour aller s’engouffrer un peu plus loin dans un bar de Plainpalais et y prendre un café avec un ami.

Tous deux dégustent leur petit noir et refont le monde lorsque le téléphone de Monsieur sonne. C’est Madame. Elle vient de recevoir un coup de fil de la police municipale. Et ça le concerne.

Le mari balise vite, il en a des sueurs froides. Qu’ai-je donc fait, c’est grave? Non, mais la police t’attend devant ta voiture. Tu as juste oublié les clés sur la portière…

Notre distrait fonce et découvre, devant sa vieille Peugeot, deux municipaux congelés surveillant sa voiture par moins je ne sais combien de degrés en dessous de zéro. Braves gens!

Ce sont les jeunes qui les ont avertis, au lieu de prendre la clé des champs avec cette voiture qui s’offrait à eux. Braves jeunes!

Après les vérifications et remerciements d’usage, tout ce petit monde file se mettre au chaud. Sympa, non?

Ça me rappelle une fameuse histoire pâquisarde, au temps où il n’y avait pas de surveillance vidéo dans l’espace public. Un boulanger dans la lune avait livré son pain de bon matin dans un restaurant et il était reparti en oubliant son trousseau de clés sur la porte.

Les dealers du coin, qui ont les yeux partout, s’en étaient vite rendu compte. Ils avaient alors prévenu la police, pour éviter un vol! Et quelques ennuis en perspective. La patronne du restaurant en rit encore.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

C`est aussi ca la qualité de la vie a Geneve: quand le quidam moyen trouve du plaisir a faire une bonne action meme au prix d`un petit sacrifice (se les geler, par exemple). Ca ne signifie pas que le genevois est meilleur qu`un autre mais qu`il est assez heureux dans la vie pour ne pas fonctionner en mode automatique "chacun pour soi".

Écrit par : jean jarogh | 07/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.