17/02/2017

Le plat de résistance

«La guerre du papet est déclarée.»

Fichtre! Quelle nouvelle…

On sait que les manchettes des journaux sont faites pour nous allécher. Mais là, cette annonce de la concurrence orange m’en a bouché un coin.

La guerre du papet! On se pince.

S’il y a bien une matière qui ne se prête guère à la guerre, c’est elle. Car cette mixture de poireaux et de patates bien cuites n’a franchement rien de belliqueux, avec sa consistance tendre, son aspect placide et sa douce couleur verte. Et puis elle se laisse avaler sans livrer combat.

Le papet pourrait être «…cette pâte un peu molle mais qui avait du goût…», décrite en son temps par le chansonnier Jean Villard-Gilles. Mais il parlait des Vaudois!

C’est dire si ce plat de résistance est authentiquement du Pays de Vaud. Il se déguste, bien sûr, avec une saucisse aux choux. Serait-ce avec la charcuterie qu’il faudrait alors batailler?

Pour en avoir le cœur net, j’ai fini par lire l’article sur la guerre des papets. Pour découvrir que cette joute ne concerne finalement que les recettes de ce plat proposées en ligne par les enseignes Migros et Coop.

Après lecture des deux modes de cuisson proposées, ma conviction est toute faite. Je ne vais pas consulter ma tablette pour savoir comment procéder. De toute façon, le meilleur papet, c’est celui de ma mère!

Et je ne dirai rien de sa formule magique pour réussir ce plat, si elle le fait avec ou sans filet de vinaigre, motte de beurre, cuillère de farine ou rasade de crème. A moins que ce ne soit du lait?

Secret de famille…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

On dit que le papet fut inventé pour avoir une version comestible du drapeau révolutionnaire vaudois. En vérité, c`est l`invention d`une brave dame encore vigousse qui voulait rénover les ardeurs de son époux amateur de purée de patates. Le poireau, en effet, avait de par sa forme la sulfureuse réputation de réveiller les zizis fatigués...

Écrit par : jean jarogh | 17/02/2017

Blague a part, la purée de pommes de terre aux poireaux est un plat assez répandu partout ou il pousse des pommes de terre et des poireaux. En Europe centrale, en particulier. Il est vrai que, en général, les poireaux ne sont pas ajoutés bouillis aux pommes de terre mais frits (a l`huile, a la graisse ou au beurre) pendant quelqes minutes apres avoir été découpés en fines rondelles. Le tout peut accompagner toutes sortes de viandes cuites. Personnellement, je mélange la purée de pommes de terre (au lait) avec une petite quantité de purée de carottes. Parfait avec un Ventoux ou un Cotes du Rhone.

Écrit par : jean jarogh | 17/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.