20/02/2017

Pattes tendues

Depuis toujours, le chien est le meilleur ami de l’homme.

Alors quand un chien et un humain font équipe pour aller réconforter des êtres qui en ont besoin, ça fait du bien partout où ils passent.

Ces duos fort appréciés effectuent des visites gratuites en milieux hospitaliers. Ils se rendent auprès d’enfants et d’adultes autistes ou polyhandicapés, des personnes âgées ou en fin de vie. Tous font partie de la bien nommée association «Pattes tendues».

Ces chiens et leur maître ont reçu une formation spécifique pour être en mesure de remplir cette mission sensible. Oui mais voilà, au fil du temps, des équipes se séparent ou fatiguent. Il faut alors en trouver de nouvelles.

D’où cet appel: «Pattes tendues» a un besoin urgent de bénévoles avec leur compagnon à quatre pattes pour compléter les douze équipes qui tournent actuellement à Genève.

Et ce n’est pas simple de trouver un humain et son chien capables de se mettre ainsi au service des autres. Car il faut pour cela réussir un test d’aptitude dont les critères sont les suivants.

Le chien peut être de n’importe quelle race et taille. Mais il doit avoir au moins 2 ans, être obéissant, calme, ne pas avoir peur du bruit et accepter se faire brosser et caresser partout.

Le maître ne doit pas entretenir de relation fusionnelle avec son animal et être prêt à consacrer du temps pour assurer des visites régulières.

Enfin, les équipes retenues après ce test s’engagent à suivre un cours de formation de six jours. Et voilà!

Alors, intéressés? Pour tout contact: mcpattestendues@gmail.com. Renseigments sur www.pattestendues.org

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Ca réchauffe le coeur, ce genre d`initiative. Je suis certain que cela aide les malades a guérir, les propriétaires des chiens a etre heureux et les totous encore plus. Je participerais si je satisfaisais aux conditions mais n`ai que des chats qui passent leurs nuits dieu sait ou et leurs journées a ronfler dans leur panier.

Écrit par : jean jarogh | 20/02/2017

Les commentaires sont fermés.