08/03/2017

Côté femmes

C’est donc aujourd’hui la Journée internationale des droits de la femme.

Comme chaque année, nous aurons droit à plein de belles considérations sur celle qui est l’avenir de l’homme. Même si, dans un nombre incalculable de pays, cet avenir-là n’a pas voix au chapitre. Contentons-nous alors de parler d’ici, où ça ne va pas trop mal…

Notez qu’il y a encore bien à faire pour obtenir ce à quoi, nous autres femmes, aspirons depuis des plombes. Pour éviter également toute marche arrière et autres récupérations commerciales, comme le font ces magasins qui profitent de la Journée de la femme pour nous bassiner avec une crème antirides ou une cure de jouvence. Bonjour les clichés!

Dans ce XXIe siècle où tout devrait être enfin acquis, trop de filles et de femmes souffrent de harcèlement de rue, de violences verbales et physiques, d'injustices sociales.

A travail égal, la plupart d’entre elles n’ont toujours pas de salaire égal. Et ça commence à bien faire, depuis vingt ans que la plaisanterie dure…

Alors à 15 h 40, comme tant d’autres employées, j’arrêterai le boulot. Pour faire remarquer à mon patron qu’à partir de cette heure précise, je lui offre mon travail, tandis que mes collègues masculins continuent à être payés, eux. Si je ne peux pas le faire symboliquement aujourd’hui, à quoi bon une telle journée?

Et puis, tant qu’à faire, pourquoi ne pas me rendre à la zone piétonne du Mont-Blanc, à 17 h 30, pour discuter du fait du jour? Il est question de l’élévation de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans…

On se pince!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"A travail égal, la plupart d’entre elles n’ont toujours pas de salaire égal."
Il y a 20% d'écart entre salaires masculins et salaires féminins, mais seuls 8% sont "inexpliqués"...Donc probablement en partie dus à une différence de traitement entre les genres, pour parler comme les slut.
D'autre part, comment revendiquer une égalité salariale et râler lorsqu'on doit partir à la retraite au même âge que les hommes, qui ont très généralement des boulots beaucoup, beaucoup plus durs que les femmes ?
On se pince encore plus fort ! Mais bonne journée du 8 mars quand même; j'espère que votre patron ne vous licenciera pas pour votre petite grève...
(en ces temps difficiles pour Tamedia, on ne sait jamais...)

Écrit par : Géo | 08/03/2017

Un eurodéputé d'extrême droite a dit dernierement: "Bien entendu, les femmes doivent gagner moins que les hommes, parce qu'elles sont plus faibles, elle sont plus petites et elles sont moins intelligentes." Et toc! A quand la journée internationale des machos débiles?

Écrit par : jean jarogh | 08/03/2017

Heureusement que dans les sociétés développées les sexistes (qui sont souvent aussi les racistes) appartiennent de plus en plus au camp des pisse-froid n`ayant plus vingt ans depuis longtemps et qui sont les derniers a se croire le parangon de la création. Ailleurs, il y a encore les enragés barbus de la "guerre sainte" pour croire la meme chose mais ceux-la sont heureusement pressés de rejoindre le harem censé les attendre au paradis (bin voyons...).

Écrit par : jean jarogh | 08/03/2017

Et côté hommes, allez un peu lire ce billet-là :
http://deboutsurlesoleil.blog.tdg.ch/archive/2017/03/08/du-rose-au-noir-282583.html
Il serait temps pour les femmes d'admettre qu'en Europe, les injustices ne passent plus par le genre mais par bien d'autres choses, et donc de cesser d'utiliser leur féminité pour obtenir tous les avantages dans cette société. Passer devant tout le monde à l’embauche parce qu'on est une femme, retraite avant les hommes, privilèges accordés d'office en cas de divorce (les juges sont en majorité des femmes), propagande sans gêne dans les médias (les journalistes sont en majorité des femmes), bourrage de crânes des élèves et culpabilisation des petits garçons (les enseignants sont en majorité des femmes)...
Eh, les hommes, vous êtes en train de vous faire rouler dans la farine dans les grandes largeurs...

Écrit par : Géo | 08/03/2017

Les commentaires sont fermés.