16/03/2017

La salade surprise

grenouille.JPGElle est drôlement fraîche et vivante, cette salade du jardin!

Conditionnée sous plastique, avec les petits trous prévus çà et là pour la laisser respirer, elle a été achetée un vendredi de février à Versoix, chez un des deux géants oranges de l’alimentaire (qui ne commence pas C), puis rangée dans un frigo familial.

Tatiana la ressort pour la laver et la préparer en vue du repas du dimanche. Elle fait alors un bond au plafond! A travers le sachet, une charmante petite grenouille la regarde fixement, posée sur son lit de verdure!

Et puis soudain elle bouge, comme pour se dégourdir les pattes. Faut bien qu’elle se réchauffe un peu, la pauvre.

Elle qui prévoit la météo quand on l’enferme dans un bocal a perdu tous ses repères au frigo. Elle n’a pas le temps de coasser pour indiquer la pluie à venir que le mari de Tatiana pique la mouche et l’embarque. Dans son emballage, bien sûr.

Il se pointe avec sa salade habitée à l’aéroport où le supermarché est ouvert le dimanche. L’employé qui le reçoit est bien embêté. Effectivement, un batracien qui s’invite dans une scarole ou une batavia, c’est pas normal du tout. C’est même gênant.

Alors, je vous rembourse cet achat, ou vous prenez une autre salade? dit-il en récupérant l’emballage et la rainette avec. Le plaignant, pas refroidi par l’expérience, opte pour la verdure et reçoit en prime une boîte de chocolat.

Certains clients payent pour manger des cuisses de grenouille, d’autres les découvrent dans leur salade. Mais pas de quoi en faire tout un plat. D’ailleurs, elles n’étaient pas au menu de Tatiana!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Aurait pu se réjouir au contraire, la mome Tatiana. Quel meilleure preuve que la salade n`était pas une "hors-sol" dopée a la poudre de perlimpimpin et qu`elle n`était pas non-plus imbibée d`insecticide? Ah ces citadins qui voudraient du "bio" sans biologique et s`étonnent ensuite d`avoir toutes les allergies imaginables...

Écrit par : jean jarogh | 16/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.