01/04/2017

Le praf se propage

Praf un jour, praf toujours!

Evidemment, ça ne va pas nous mener loin,de tels propos. D’ailleurs, de quoi parle-t-on au juste? Ce praf, est-ce une maladie honteuse? Un slogan? Un tas de poudre blanche? Même pas.

C’est une attitude. Une mode, peut-être. Personne ne l’avait vraiment vue venir jusqu’à ce qu’un politologue français ne l’affuble de ce drôle de nom pour la mettre en lumière. Et en fasse un livre.

Car la chose commence à prendre sérieusement de l’ampleur à l’approche de l’élection présidentielle française. Tout porte à croire qu’elle s’étendra à d’autres domaines, et sous d’autres latitudes.

Praf. Comme plus rien à faire, pour rester poli. Ou plus rien à foutre, pour épouser de plus près ce ras-le-bol désabusé des citoyens français face à la politique et à ses petits arrangements entre amis.

Nos voisins parlent déjà de prafistes ou de prafisme. C’est du sérieux. A croire que cette façon de penser sera bientôt conjuguée, de façon à exprimer les changements de personnes, ou de temps. Genre: «Prafons ensemble, cher ami!»; «prafiez-vous en juin?»; «ils praferont sans doute au prochain scrutin…»

Mais pourquoi réserver ce terme à la seule sphère politique? Le praf peut facilement s’adapter à toutes les sauces, tant il est dans l’air du temps. C’est tellement plus simple ainsi.

Le monde va mal? Praf alors. Ma voisine de palier se sent trop seule? Praf encore. Les gens démunis ont besoin de soutien? Praf toujours.

Ce détachement complet pour tout et rien inquiète lorsqu’il vient des plus jeunes. Des plus vieux, on pourrait presque comprendre...

Praf, donc!Tel est donc le slogan de ce printemps balbutiant. Une saison pleine de promesses, pourtant…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Le PRAF au pouvoir!

Écrit par : jean jarogh | 01/04/2017

Où va-t-on ??????

Écrit par : Romy Stratta | 01/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.