13/05/2017

Le jour à ne pas oublier

Il y a des rendez-vous qui ne se ratent pas. Celui de dimanche, par exemple. Ben oui. C’est la Fête des mères, au cas où vous l’auriez oublié!

Fâcheux oubli… Ça ne se fait pas de sauter à pieds joints par-dessus cette date. Parce que très vite, les mères qui sont restées tout le dimanche à espérer vainement un signe de leur progéniture adulte vont la trouver saumâtre.

Elles auront beau affirmer, la bouche en cœur, que c’est pas grave, au fond. Que la Fête des mères est une invention purement commerciale. Que leur enfant est tout pardonné de ne pas céder à cette obligation de témoigner ainsi leur amour. Et que d’ailleurs, elles n’attendent rien. Tu parles!

Une petite attention ce jour-là, même un simple coup de fil leur aurait fait drôlement plaisir. Au lieu de ça, elles ont un petit pincement au cœur.

Car il est loin déjà le temps où les mômes leur apportaient fièrement de menus cadeaux par eux fabriqués. Pour maman. Les bracelets en pâquerettes, les colliers de pâtes, les fleurs plantées dans des pots en terre cuite peints à gros traits vifs pour l’occasion, les miroirs entourés d’une couronne de pincettes en bois. Tous ces bricolages enfantins réalisés en classe et en cachette pour ravir les jeunes mamans.

Après, ça se gâte…

D’où ce petit vague à l’âme, cette bouffée de nostalgie les jours de Fête des mères oubliées.

Alors comment faire pour bien faire dimanche avec sa mère, si elle est toujours de ce monde? Tout dépendra d’elle et de ses envies. C’est sa fête, tout de même!

On pourra la chouchouter avec des fleurs, un bon bouquin, un resto, une croisière en bateau, une sortie au ciné.

Ou simplement passer un peu plus de temps avec elle, comme avant. Pour profiter de sa présence, essentielle.

Allez, bonne fête, les mères!

07:02 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Pour beaucoup de mamans ce jour ne représente plus rien
Les textos ayant remplacé un coup de fil si facile ont tué même l'envie de lire un message qui sent trop l'hypocrisie
Pour peu que vous ayez eu trop bon cœur de suite après le décès du conjoint faut pas rêver de nombreuses mamans voir pères n'existent plus
Apprentissage douloureux mais qui fait partie des épreuves de la vie !
Merci tout de même pour Votre billet

Écrit par : lovejoie | 14/05/2017

Pensée pour toutes les meres qui ont perdu leurs enfants depuis la derniere Fete des Mamans dans les sales guerres de Lybie, Syrie, Iraq, Yemen, Afghanistan ou d`ailleurs.

Écrit par : Jean Jarogh | 14/05/2017

" Lybie, Syrie, Iraq, Yemen, Afghanistan ou d`ailleurs."
1. Libye, pas Lybie...depuis le temps...
2. Cela m'étonnerait qu'il existe une Fête des mères là-bas. Eux là-bas détestent le multiculturalisme, en tout cas la culture européenne qu'ils appellent chrétienne...

Écrit par : Géo | 14/05/2017

@Géo l`éternel grincheux plein de mépris pour tout ce qui n`est pas sa petite personne. Quel misérable bonheur pouvez-vous avoir a polluer ainsi de votre médiocrité tout ce qui fait la noblesse d`etre humain? Je vous plains sincerement mon vieux.

Écrit par : Jean Jarogh | 14/05/2017

Jamais entendu parler de la projection en psychologie, jarogh ?
Qui est grincheux ? Qui couvre les blogs de ses commentaires ineptes ?
On ne vous plaint pas, en tout cas.

Écrit par : Géo | 16/05/2017

Les commentaires sont fermés.