24/06/2017

La revanche de l'éventail

eventail2.jpgOn a beau dire, on a beau faire, les trucs de grand-mère font toujours l’affaire.

Enfin, quand je dis grand-mère, c’est assez réducteur: l’accessoire remonte à plusieurs centaines de générations en arrière. Les dames l’utilisaient déjà dans l’Antiquité pour s’éventer, lorsque la chaleur se faisait trop insistante. Ou pour écarter les mouches, mais c’est encore une autre histoire.

On le croyait fini, démodé, ringard? Erreur. L’éventail tient aujourd’hui sa revanche! La canicule le remet au goût du jour. Elle le pousse à sortir des tiroirs où il se ratatinait pour se déployer enfin au grand jour, avec panache.

Le voilà qui entre à nouveau dans la danse, agité par une main qui lui imprime ce mouvement de va-et-vient nerveux pour brasser l’air. Un vent frémissant se lève alors sur la peau, les gouttelettes de sueur semblent s’évaporer. Ah, que c’est bon!

Jeudi après-midi, dans un bus TPG bondé où la climatisation faisait défaut, j’ai assisté, médusée, à cette grande agitation: sitôt arrivées dans la fournaise ambiante, des passagères dégainent une à une de leur sac à main un éventail, et hop, par ici la fraîcheur!

De jolies taches de couleur rouge, jaune ou bleue virevoltent alors gaiement dans l’espace. Les messieurs alentours regardent la chose avec envie et se contentent d’un journal pour s’éventer. Les filles observent le manège en se disant que l’objet, en plus d’être utile, peut être aussi fort coquet!

Car l’éventail, c'est bien connu, s’accorde à toutes les tenues, il est uni ou décoré, en plume ou en papier, à tous les prix. Et c’est un moyen élégant et écolo pour faire face au réchauffement climatique. Alors…

Evidemment, ça occupe une main! Difficile de bosser en même temps, comme le permettent les ventilateurs. Mais pour aller en cette fin de semaine à la Fête de la musique, c’est l’accessoire branché! A utiliser sans modération, debout ou couché dans le frais gazon, les doigts de pied en éventail....

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.