01/07/2017

Par ici les bons plans

Faire envie ou pas, disais-je l’autre jour, à propos de ces «SALE» qui salissent les vitrines de certains commerces, en ces temps de grande braderie.

La meilleure, dans toute cette sale histoire, c’est qu’en anglais «sale» (au singulier) ne signifie pas «soldes» mais simplement «vente» me signale An, fort à propos. Elle enfonce encore le clou: «donc tous ces magasins annoncent… qu’ils vendent. Ou qu’ils espèrent vendre, ce qui est encore une autre paire de manches soldées».

Pour signifier que de bonnes affaires se réalisent chez eux, les commerçants qui persistent à causer en anglais aux Genevois devraient écrire «sales» au pluriel, tant qu’à faire. «Mais allez leur dire de changer, personne ne vous croit!»

La preuve? Il y a même de «super sale!» qui ont fait leur apparition dans la succursale d’une grande enseigne vendant de l’électronique. Beurk. Perso, je préfère le normal propre. Ça me fait bien plus envie.

Cela dit, ce qui importe vraiment, en cette fin de semaine, c’est la fin de l’école! Ou le début des vacances. La République se vide alors de ses enfants, et tout est fait pour combler cette absence, avec des tas d’animations, de fêtes et de festivals.

J’ai donc eu envie de savoir de quoi sera fait mon été genevois et suis partie en chasse de ce fameux calendrier de poche des activités proposées ici en juillet-août. Un joli petit truc bien fait, pratique, illustré par de jeunes artistes. Je l’ai cherché partout, mais suis rentrée bredouille. Mince. Est-il déjà épuisé?

Même pas. C’est vite vu, il n’existe plus! Pour le remplacer, la Ville a rassemblé les informations utiles dans un tiré à part de l’édition de l’agenda du magazine «Vivre à Genève», le n° 71. Soit 24 pages de bons plans, de juillet à octobre, téléchargeables au besoin sur le site de la Municipalité. Alors tant pis pour le joli calendrier si pratique. Et bonnes vacances au bout du lac!

07:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.