08/08/2017

Une perle au lac

Assez rouscaillé, Julie. Donne plutôt dans le positif. Oui chef. Ça tombe bien, j’ai une histoire sympa sous le coude. La voilà.

Une retraitée genevoise reçoit l’autre jour la visite d’une amie fribourgeoise. Pour lui en mettre plein la vue, et parce que le cadre y est splendide et la cuisine agréable, elle réserve une table pour deux sur la terrasse de la Perle du Lac.

Les veinardes! J’aurais bien aimé être là en leur compagnie. Car à cette heure du jour, la température est délicieusement tiède, le lac fait toujours le beau et les oiseaux des arbres alentours assurent un fond sonore frais et joyeux. Ah, la sérénité de l’instant…

Les amies commandent leur repas avec deux décis de rosé. Très sages, ces dames.

Alors qu’elles viennent de trinquer et qu’elles papotent tranquillement autour d’une belle nappe blanche en tissu, un grand coup de Môlan renverse soudain le verre de l’invitée de Josiane sur son petit pantalon blanc d’été. Effet moche garanti!

Le serveur rapplique dare-dare pour régler le problème. Il propose à la cliente rincée au rosé de le suivre à l’intérieur de l’établissement. Elle en revient quelques minutes plus tard, vêtue d’un pantalon noir prêté par une serveuse, le temps qu’une bonne âme se charge de nettoyer le sien! On ne dira jamais assez les avantages d’une taille passe-partout…

Ce changement vestimentaire effectué, les retraitées reprennent leur repas en babillant de plus belle, la maison leur ayant offert une nouvelle tournée de vin pour l’accompagner.

En partant, la Fribourgeoise a récupéré son pantalon blanc lavé, séché et repassé! A l’œil, le service. Qui dit mieux?

Chapeau à ces employés prévenants qui savent encore choyer leur clientèle. Car la Genevoise retournera sur cette terrasse, c’est sûr. Avec ou sans Môlan, ce vent d’orage qui souffle sur le petit lac et qui réserve, parfois, de jolies de surprises.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |