10/08/2017

Ils sont où, les bains?

C’est la colle du jour, posée à ras le bitume du quai Wilson: ils sont où, les Bains des Pâquis?

Ben par ici! Ah non… L’accès est totalement fermé de ce côté. Alors par là. Euh, tu crois? Je ne vois même pas l’entrée, avec toutes ces barrières. Seulement ce gros truc noir qui cache tout!

Au milieu du fatras des Fêtes de Genève, l’accès aux bains publics est plus qu’obstrué. On voudrait les condamner pendant cette période festive qu’on ne s’y prendrait pas autrement! Ainsi le gros truc noir, planté pile devant l’entrée des installations, est une tour de sonorisation, utilisée lors des feux d’artifice. Mais à ses pieds reposent de gros générateurs qui tournent souvent à plein régime.

Or ces engins, ça fait du bruit et ça pue méchamment. Ils sont donc à deux pas de la personne qui travaille à la billetterie des Bains et qui déguste grave. Tout le monde n’est pas à la fête!

D’ailleurs, il faut encore la trouver, cette billetterie. Les habitués y accèdent entre une haie de barrières où viennent se cadenasser, au fil des heures, des grappes de vélos. Et c’est vite plein comme un œuf. Au début des Fêtes, soit dit en passant, les camions livrant la buvette ne pouvaient décharger les marchandises, faute de place, et la Voirie avait renoncé à lever les déchets. Il a donc fallu entreposer en attendant 250 poubelles aux Bains, par temps de canicule, côté femmes. Bonjour l’odeur! Les choses se sont arrangées depuis.

L’entrée à la plage est une chose, la sortie en est une autre. Surtout si elle doit se faire dans l’urgence sanitaire: une ambulance ne peut pas en l’état se frayer un passage. Est-ce bien raisonnable?

Alors ils sont où, les Bains? Ils sont ouverts. Encore faut-il le savoir!

11:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.