17/08/2017

Le bruit et le bien

J’ai entendu cette citation l’autre jour à midi dans la bouche d’un ami. Depuis, elle reste obstinément crochée dans un coin de ma tête. La citation, donc. Faut dire que ses mots ont beau avoir été écrits il y a des plombes par François de Sales, ils sont d’une troublante actualité.

«Le bruit ne fait pas de bien, et le bien ne fait pas de bruit».

Bien vu, François! Bon, loin de moi l’envie de placer la réflexion suivante d’un point de vue théologique, l’auteur ayant été nommé, en son temps, évêque de Genève. Notez qu’il ne put pas même prendre possession de son siège au bout du lac, à cause de la Réforme. C’est dire si ça date…

Pas question non plus de me prosterner devant les mots de François de Sales, considéré comme le patron des journalistes et des écrivains. Je prends les choses telles qu’elles sont, vous me connaissez.

Le bruit ne fait pas de bien: ce n’est donc pas nouveau! Pour lutter contre ce fléau, Genève a mis de grandes oreilles sur la voie publique et mené des actions concrètes: bitume phonoabsorbant, murs antibruits, vitrages isolants, chuchoteurs aux bars, et j'en passe.

Restent les moteurs pétarandants, les marteaux-piqueurs, les sirènes hurlantes, la musique à fond, les avions sur Cointrin, etc...

Le bien, lui, ne fait pas de bruit, et cela depuis toujours. Qui parle de ceux qui aident au quotidien, ont des attentions, sourient aux inconnus dans la rue. Sans oublier le don du sang. Ou le don de soi. Voilà…

«Le bruit ne fait pas de bien, et le bien ne fait pas de bruit». Et c’est bien parti pour durer! 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.