24/08/2017

La colombe déboussolée

C’est une agression comme il doit s’en produire trop souvent dans les rues de notre belle ville. Elle ne fait pas les gros titres, elle ne cause pas de remous parce qu’il n’y a pas mort d’homme. Rien qu’un gros gâchis humain.

La dame dont il va être question ici est de nature joviale et bienveillante, à ce que l’on m’a dit. Elle enseigne l’anglais par amitié, rend service comme elle peut, car elle n’est plus toute jeune.

Cette aînée aux beaux cheveux blancs se déplace à l’aide de deux béquilles quand elle sort de la maison. Une proie idéale, pour des gens sans scrupule. Son sac se trouve sans doute en bandoulière, pour éviter de mauvaises surprises. Mais est-ce encore suffisant pour passer entre les gouttes?

Un jour en début d’après-midi, au centre-ville, sa route croise celle d’un homme costaud et bien mis. Il fait d’abord mine de l’aborder. Et puis soudain, il lui saute au cou.

Pas pour lui coller une bise, parce qu’elle lui fait penser à sa grand-mère chérie, non. Il lui saute au cou pour lui arracher sa chaîne en or, pourtant cachée sous son tricot, afin de ne pas attirer l’attention sur elle. Faut croire que le malfrat avait un œil de lynx.

En moins de deux, il lui arrache la chaîne où se trouve la croix huguenote qu’elle a hérité de son père. La croix des protestants, donc, sous laquelle pend une petite colombe. Le symbole du Saint-Esprit. De la paix aussi.

Tu parles d’une paix! En lui arrachant ce bijou de famille, à forte valeur sentimentale, le bandit ne lui a pas seulement volé un peu de son histoire. Il lui a aussi fait perdre son air débonnaire, sa confiance en elle et tous ses repères. Car depuis cette agression, la dame aux beaux cheveux blancs n’ose plus sortir de chez elle. Un vrai gâchis.

La police a gentiment pris note de son dépôt de plainte. Mais voilà. Le mal est fait. La colombe de la paix en est toute déboussolée.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

excellent reflet d'une triste réalité encouragée par certains politiciens mélangeant torchons et serviettes ou comment donner le pouvoir à n'importe qui du moment qu'il sait bien s'exprimer ,peu importe ce qu'il advient ensuite
Triste monde !
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 24/08/2017

C'est évidemment bien triste mais il y a en Suisse une foule de gens qui pensent que tous ces étrangers qui nous arrivent de partout sont un merveilleux cadeau et tout le reste du discours qu'on nous bassine heure par heure sur la 1ère chaîne de notre radio. Il n'y est question que de ces migrants si fantastiques, si héroïques, si intelligents, si parfaits.
Il est donc bon parfois que la réalité se fasse jour pour ces masses de Suisses naïfs et manipulés jusqu'au trognon par nos médias. Les barbares ne sont pas ici pour respecter nos moeurs, nos coutumes et nos vieilles mères...

Écrit par : Géo | 24/08/2017

Géo, qu'est ce qui vous fait dire que l'agresseur de cette brave mamie était un migrant ?

Écrit par : Sonia | 25/08/2017

"Géo, qu'est ce qui vous fait dire que l'agresseur de cette brave mamie était un migrant ?"

C'était un test psychologique. Sonia l'a réussi. Géo l'a raté.

Écrit par : La psychologie politique se passe de l'accord des sujets | 25/08/2017

Qu'est-ce qu'on parie ?

Écrit par : Géo | 25/08/2017

Je pense au contraire que Sonia fait la démonstration de l'angélisme qui sévit dans nos contrées.
Non seulement la Julie n'oserait jamais mentionner des éléments qui permettraient de confirmer les inlassables statistiques de la criminalité, mais surtout la question de la précarité, qui implique ce genre de comportement, augmente presque symétriquement avec notre tendance à vouloir se racheter une conscience à bon compte.

Écrit par : Pierre Jenni | 25/08/2017

"Qu'est-ce qu'on parie ?"

Pour ceux qui n'ont pas compris, le test fonctionne quelle que soit l'origine du malfrat, et Géo l'a raté dans tous les cas de figure.

Écrit par : La psychologie politique demande une certaine rigueur | 25/08/2017

Ce n'était pas un test et Julie pourrait demander son avis sur la question à la dame agressée. Toute autre solution me paraît peu honnête intellectuellement...

Écrit par : Géo | 25/08/2017

Très bon week-end à vous aussi.

Écrit par : La psychologie politique repousse sans cesse ses limites | 25/08/2017

désolé, le WE je bosse.

Écrit par : Pierre Jenni | 25/08/2017

"Un jour en début d’après-midi, au centre-ville,"

Et personne n'a réagi!? Suivi ce voleur?! Pas d'hommes? Décidément la lâcheté n'est pas le fait que de ce voleur!

Il y a eu un reportage de la surveillance policière sur cette pratique à Paris! Les voyous sont filmés et pris sur le fait! Mais voilà que cela débarque à Genève...... où c'est plus rentable de verbaliser les automobilistes!

Écrit par : Patoucha | 25/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.