29/08/2017

La croisière tombe à l'eau

La croisière de midi de la Compagnie générale de navigation est un régal: vous embarquez au Jardin anglais, ou aux Pâquis, vous mettez les pieds sous la table, mangez très bien dessus, tout en admirant le paysage. Puis vous retournez sur terre ferme dépaysé, rassasié et heureux, juste à temps pour reprendre le turbin. Enfin presque…

Caroline et Corinne ont toujours adoré ces virées à bord de ces vieux bateaux à roues. Jusqu’à cet été.

Ces fidèles usagères ont en effet organisé, pour la mi-août, une sortie en famille à bord du Savoie. Comme elles n’habitent pas au bout du lac, et pour simplifier l’embarquement avec leurs jeunes enfants, elles ont acheté leurs billets par Internet sur le site de la CGN. Une réservation simple, pratique, pour qui en a l’habitude.

Arrive le jour de la croisière. Suite à de nombreux imprévus sur la route, les membres de cette famille prennent du retard et ratent de très peu le départ du bateau. Se retrouver en rade alors que la croisière s’amuse, c’est pas drôle.

Mais la suite les déçoit plus encore. Les dames se rendent au guichet du Jardin anglais pour échanger les billets pour le lendemain. Impossible, leur dit-on. Ces tickets ont été achetés sur Internet, ils ne sont donc ni remboursables, ni échangeables. Fallait lire les conditions générales du contrat. Celles qui figurent en tout petit petit au milieu des lignes.

On leur fait la même réponse au téléphone, puis par retour de courrier. Or Caroline et Corinne auraient souhaité de la CGN un geste amical, voire commercial, ayant tout de même déboursé près de 400 francs pour cette croisière de midi!

Mais rien, aucun geste. Les clientes sont dans leur tort, point barre, et la compagnie les remercie d’avance de leur compréhension. Pas dit qu’elles en aient. Leur lettre est signée deux ex-fans des bateaux à roues du Léman…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

C'est lamentable. Honte à la compagnie et cela ne leur portera pas bonheur.
(Encore un fan de moins)

Écrit par : Stoudmann | 30/08/2017

Les commentaires sont fermés.