14/09/2017

Miroir, ô mon beau miroir

«Miroir, ô mon beau miroir…»

On connaît tous l’histoire, celle de la méchante marâtre interrogeant inlassablement son miroir magique: est-ce toujours elle, la plus belle, ou la jeune Blanche-Neige?

Avec le temps, la glace enchantée a bien changé d’allure et de statut. Elle est devenue numérique, à portée de millions de clients. Des êtres qui se mirent désormais dans leur écran portable pour immortaliser leur reflet en de curieux selfies qui inondent les réseaux sociaux.

Eh bien, sachez qu’on n’arrête pas le progrès. Depuis la semaine dernière, cet autoportrait électronique redevient palpable. Par la grâce postale…

La Poste vient en effet de sortir un timbre «Selfie» pour affranchir le courrier à 1 franc. Et ça nous en met plein la vue, pour autant que l’on achète la feuille entière de vingt éléments, bordée de noir et aux bords arrondis.

On jurerait une tablette numérique. Mieux. On est presque ébloui en regardant cette surface lisse et réfléchissante, sur laquelle on peut admirer son visage. Miroir, ô mon beau miroir… Sur un seul timbre, on se voit moins, forcément.

Mais voilà. Il y a un léger hic. Ces selfies de papier ont été réalisés au moyen d’un film brillant argenté. Ce qui les rend plus épais, plus rigides, et donc plus difficiles à coller.

«A force d’appuyer dessus pour que le timbre tienne sur l’enveloppe, l’effet miroir a totalement disparu», se désole une cliente. C’est raté, pour se mirer.

Mais ce n’est pas pour autant une malfaçon, affirme La Poste, qui a développé ce produit avec les étudiants de la Haute Ecole d’art de Zurich. Elle donne alors ce mode d’emploi: «Il faut simplement bien humidifier ce timbre, le laisser sécher quelques minutes, puis bien appuyer dessus, mais pas trop, pour ne pas l’endommager.» A tester.

M’est d’avis que le miroir magique d’antan était peut-être plus pratique…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.