05/10/2017

Peur bleue dépassée

Colette a toujours eu une peur bleue de l’eau. C’est drôle, d’ailleurs, d’utiliser cette couleur froide pour exprimer ce sentiment, mais c’est ainsi. La dame a la frousse de se noyer, et sa phobie est bien installée: la Genevoise a 68 ans. Une gamine, diraient certaines aïeules de ma connaissance.

Bref. Un jour qu’elle se promène au bord du lac, à Versoix, elle aperçoit au loin une scène qui la ravit: un jeune avance sur l’eau, droit comme un i!

L’homme ne marche pas sur les flots, tel le Messie. Ses pieds reposent sur une longue surface qui flotte et ses mains tiennent fermement une pagaie qu’il active de part et d’autre de sa planche de salut. Il fait donc du paddle…

Pour Colette, cette apparition est une véritable révélation! Ainsi donc, il est possible de se trouver sur le lac, et non pas dedans, tout en maintenant une bonne séparation entre le corps et l’eau. Vous me direz que les bateaux et les pédalos n’ont pas été inventés pour rien. Mais ça ne lui a jamais fait le même effet, à notre Genevoise.

Elle se rend donc fissa à l’endroit où le jeune homme vient de rapporter son paddle. Elle se renseigne pour savoir si elle peut essayer à son tour. Mais elle affiche tout de suite la couleur, bleue, comme sa peur de l’eau.

On la rassure. Oui, on peut apprendre à pratiquer la «planche à rame» à tout âge, et malgré une trouille tenace. Alors Colette se lance. Il lui faudra des semaines d’encadrement et d’encouragements de la part de ses instructrices pour arriver à surmonter ses craintes.

Et ces jours derniers, elle parvient à éprouver enfin une grande joie d’être sur l’eau, sans peur d’y tomber ou de risquer sa peau. Cette petite victoire sur elle ne va certes pas changer le monde. Mais c’est peut-être un modèle à suivre pour les gens qui renonceraient, un peu vite, à se lancer des défis qui les feraient avancer. Sur la terre comme sur l’eau.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"Avoir une peur bleue est une expression très imagée. L'expression « avoir une peur bleue » utilisée pour désigner une grande crainte a une origine médicale. Le choléra peut entraîner une cyanose, qui se caractérise par une diminution de la teneur en oxygène du sang."

Écrit par : internet | 05/10/2017

Bravo Colette...

Écrit par : Sonia | 06/10/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.