10/10/2017

Parlons une fois musique

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler musique. Pas celle, lancinante, que font les souffleuses de feuilles mortes, les sirènes des ambulances ou les moteurs des motards qui rugissent furieusement en s’élançant au feu vert.

Non, je veux parler de la musique qui s’écrit en solitaire et se joue à plusieurs, avec un chef d’orchestre au milieu. Le maestro qui nous intéresse ici se nomme Eric Bauer et ceux qu’il dirige sont des musiciens de l’Orchestre de la Suisse romande, réunis au sein de l’Ensemble instrumental romand.

Si j’en parle aujourd’hui, c’est pour vous annoncer tout d’abord que cette belle équipe est à nouveau partante pour donner le Concert de l’An en faveur de la Thune du Cœur. C’est là un magnifique cadeau! Parce que oui, il y aura bel et bien une Thune 2017, et elle se prépare ces jours. Si vous avez d’ailleurs des idées pour la renforcer, c’est volontiers.

Mais l’actualité la plus brûlante, c’est le concert que cet ensemble offrira le dimanche 15 octobre à tous les patients de l’Hôpital cantonal ainsi qu’aux amateurs de musique dans la bien nommée salle Opéra. Entrée libre, donc.

Seront interprétés deux classiques, la Symphonie No 88 en sol majeur de Joseph Haydn et la pièce baroque Canon en ré majeur de Johann Pachelbel. La nouveauté sera à chercher du côté du Requiem-Gesänge d’Henri-Louis Matter. Un compositeur vaudois qui fera le déplacement au bout du lac pour assister à l’événement.

Faut dire que le chef d’orchestre s’est démené depuis des années pour que la partition de ce compositeur atypique soit éditée, ce qui est chose faite. Et c’est bien pratique pour les musiciens qui veulent l’interpréter! Le public découvrira cette œuvre pour cordes et voix, celle de la soprano Marion Grange, dimanche à 15 h. Répétitions publiques samedi et dimanche à 14 h.

Fin de ma plage musicale…

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.