18/11/2017

Vous avez dit novembre?

Novembre? C’est une punition! Une vraie purge qui vous lessive de fond en comble et vous laisse tout mollasson. Seuls les anniversaires des gens aimés sauvent ce mois d’une profonde déprime saisonnière. Car en novembre tombent les feuilles, le froid, la pluie et le moral. Ambiance.

Que peut-on d’ailleurs attendre d’un mois qui commence en fanfare avec la Fête des morts et des chrysanthèmes à gogo? À croire qu’il fait exprès! Suivent quatre semaines au cours desquelles le temps se dégrade méchamment et où les messieurs sont invités à laisser pousser leur moustache. Pour mieux se protéger des frimas?

Même pas. Si les hommes de «Movember» laissent ainsi libre cours à leur pilosité, c’est pour lever des fonds contre le cancer de la prostate et d’autres maladies masculines. Joie dans les foyers.

Les femmes, elles, connaissent plus facilement les fameux «bleus» de l’hiver. Ce vague à l’âme saisonnier lié au manque de lumière naturelle, à la sinistrose ambiante et au surmenage de fin d’année.

Le ciel commence à peser ces jours plus lourd sur la tête des êtres sensibles. Et il est du genre plombé. Quant à l’horizon, il se fond dans le crachin…

Un temps à se pendre! clamait jeudi dernier sur Couleur 3 Yann Marguet dans sa chronique «Les Orties, ça fait mal et c’est désagréable». Novembre? Une horreur, résumait l’humoriste tout emmitouflé, en énumérant les bonnes raisons d’en finir avec ce mois. À visionner au plus vite, pour se bidonner.

Car il n’y a pas de quoi se passer la corde au cou. Nous sommes déjà dans la deuxième moitié de ce mois à risques, il faut donc continuer en s’accrochant à de bonnes perspectives. Comme celle de commencer la Thune du Cœur tous ensemble la semaine prochaine.
J’espère que cela vous met en joie!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

C'est un texte de citadin. Les ambiances de novembre peuvent être fantastiques en montagne, en forêt, avec des jeux de brouillard et de soleil...
Mais comme citadin, si vous avez aimé novembre, vous allez adorer décembre et patauger dans la neige sale des rues de votre ville...

Écrit par : Géo | 18/11/2017

Novembre, c`est pas le pied effectivement. C`est pas les réfugiés bloqués dans la boue glacée des camps et terrains vagues des Balkans qui le contrediront.

Écrit par : JJ | 18/11/2017

C'est vrai qu'ils doivent se demander si c'était une bonne idée de quitter les camps de Turquie ou de Jordanie où l'ONU essaie de traiter les affaires de tout le monde et pas seulement des privilégiés qui pensent qu'ils sont assez fortunés pour être bienvenus en Europe. Et qui se trompent lourdement. Les bourgeois les pieds dans la boue glacée, cela devrait tout de même vous amuser un peu, JJ, ou j'ai oublié comment sont fait les socialos ?

Écrit par : Géo | 18/11/2017

En novembre, on rêve de ... l'été comme en mars ... :-)))

Novembre affiche de belles et chaudes couleurs, les feuilles prennent la poudre d'escampette, on ressort nos habits d'hiver que l'on peut accessoiriser pour les rendre colorés ... et j'ai même vu des primevères, des arbres prenant trop d'avance en bourgeonnant, les jardiniers dans les parcs publics - comme dans les jardins privés - préparent le printemps en alignant les tubercules de toutes les couleurs ... il y a l'odeur des marrons grillés qui réchauffent les doigts ...

Tous les mois de l'année ont leur charme, reste à les découvrir !

Bon week-end à tous

Écrit par : Marie | 18/11/2017

Excellent et malheureusement très réaliste
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 19/11/2017

Les feuilles tombent et se transforment en humus
Bonne promenade

Écrit par : métamorphose | 19/11/2017

Native de novembre, j'étais longtemps vexée en entendant le chœur des complaintes concernant mon mois à moi.
Et je ne vous dis pas ce que le signe du scorpion m'a valu comme remarques pseudo-averties ... Grâce à ça, j'ai compris que l'astrologie ne me parlait pas du tout ! C'était une leçon de vie en soi.

Enfant, on attend son anniversaire avec impatience. J'ai vite compris qu'il y avait pire : avoir son anni autour du 20 décembre, le pire de tout c'était le 24 ou 25 ! Ces camarades-là devaient attendre une année complète avant de revoir des cadeaux.
Ensuite, quelqu'un m'a dit une chose que je voudrais vous livrer :
Le scorpion et novembre, ça signifie "mourir pour renaître."
Il faut accepter qu'à un moment donné, la nature doit se reposer et reprendre des forces. A quoi ça rime de vouloir un été ou un printemps éternels ?!?
L'hibernation a un sens même à nos latitudes.
Le rythme des saisons a un sens et même si on préfère le soleil et la chaleur, beaucoup de gens sont inquiets de constater qu'il n'y aurait plus de saisons, que l'on a des sécheresses suivies de pluies torrentielles, que la neige vient plus tard.

Mourir pour renaître, au sens profane et terrien. C'est un beau programme.

Écrit par : Calendula | 19/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.