12/12/2017

La cheminée du Père Noël

Ah, la magie de Noël!
Malgré ce qui nous tombe ces jours sur la tête, on nous sert en boucle des images de ce temps béni où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Le tout baignant dans une ambiance douillette et chaleureuse, où les familles, très unies, se gavent autour d’une table trop garnie.

La réalité est moins conte de fées. Tenez. Un exemple, pour ne pas parler maintenant de ceux qui seront seuls à Noël devant un bol de soupe. À Chêne-Bourg, des locataires inspirés ont préparé une superbe décoration de saison dans l’entrée de leur immeuble.

Au milieu d’une représentation hivernale, ils ont installé une cheminée grandeur nature, parfaitement reproduite en polystyrène et peinte à l’ancienne. Cette pièce unique a été gentiment prêtée par une personne passionnée de décors.Trônant au beau milieu de cet arrangent, la cheminée n’attendait plus que l’arrivée du Père Noël pour émerveiller les petits qui se rendent au jardin d’enfants, situé dans l’immeuble.

Eh bien c’est raté! Trois jours après son installation qui enchantait déjà les habitants, un vilain lutin, pour rester poli, a piqué la cheminée. Avec les lanternes qui l’entouraient. Il a juste oublié d’embarquer les piles pour les illuminer, qui reposaient pourtant sur le tas de bûches. Si c’est pas ballot!

«Rassure-toi, farfadet, aucune plainte ne sera déposée contre toi» affirme un locataire dépité par ce geste. «Mais si tu veux raviver la féerie de Noël… tu pourrais revenir un soir sur la pointe des pieds et déposer la cheminée devant l’entrée de notre immeuble. Ce serait ton cadeau. Joyeux Noël, petit lutin.»

Petit lutin, petit lutin… Je le traiterais plutôt de grand crétin. De gros égoïste. Parce que sans cheminée, comment il va faire, le Père Noël, pour parvenir à remplir les souliers des petits enfants? Et ceux de Jules, tant qu’à faire?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.