16/12/2017

Les Genevois se mobilisent

Vous allez dire encore que j’exagère. Que je ne cause que de ça. Que la chose vire à l’obsession. Peut-être! Mais c’est que le temps file et qu’il faut bien réagir au fur et à mesure de l’avancée. D’ailleurs si je ne l’évoquais pas ici, qui d’autre s’en chargerait?

Parlons donc de notre belle et ronde Thune du Cœur et de ceux qui lui font prendre du volume!
En cette fin d’année 2017, les Genevois de tous bords continuent à manifester leur attachement à notre action de solidarité, ceci alors que leur boîte aux lettres croule sous les sollicitations de nombreuses associations caritatives. Je dis chapeau!

Faut croire que ces donateurs sont sensibles au fait que notre collecte est entièrement reversée à des associations œuvrant en faveur des plus démunis du canton. Pour rappel, le fruit de la Thune 2017 va à La Virgule, à Partage et aux Colis du Cœur qui font tous un boulot formidable et qu’il faut soutenir.

J’aimerais ici remercier chaleureusement toutes les personnes qui déposent discrètement l’argent dans Jules ou qui me le font parvenir par la poste, sans laisser de nom ou d’adresse. Vous êtes des anges!

Comme le sont aussi les fidèles donateurs, je pense à l’atelier d’architecture Dunant, à Olivier, Rosemary, Françoise, aidée de Nif-Nif, Naf-Naf et Nouf-Nouf, et puis Henri, Florence et les autres. Plus tous ces gens qui mettent de gentils mots d’encouragement pour accompagner leur versement, et ceux qui n’en mettent pas mais participent au grossissement de la Thune.

Et puis il y a les actions collectives: Jules m’est revenu d’une soirée passée en plein air avec l’ex-jeunesse de Plan-les-Ouates, bardé de plus de 100 thunes. Magnifique! De leur côté, les aînés de Perly-Certoux ont fêté l’Escalade et ont aussi pensé à Jules. Et les retraités de la Société Générale de Surveillance ont fait de même. Grâce à ces ex-jeunes et jeunes retraités, la Thune grossit de plus de 1000 francs. Bravo. Que ça continue!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

N'oubliez pas que pendant ce temps, toutes nos boîtes aux lettres se remplissent de demandes urgentes, implorantes et larmoyantes. De quoi conforter les tendances au cynisme des plus valeureux altruistes. Cela ne fait les affaires de votre cochon.

Écrit par : Géo | 16/12/2017

Les commentaires sont fermés.