03/03/2018

La malédiction du flocon

Combien de temps peut bien mettre un flocon de neige, tombé sur un sommet des Alpes valaisannes, pour arriver jusqu’à Genève par les bons soins du Rhône? Des semaines, des mois, des années? La question en titille plus d’un.

Une autre taraude les milliers d’usagers des rues genevoises. Combien de temps mettra le redoux, avec le renfort des employés de voirie, pour venir à bout de ces centaines de milliards de milliards de cristaux de glace admirables? Un certain temps. Trop long, sans doute. Le Genevois n'ont aucune patience.

C’est toujours la même histoire, au bout du lac. Passé le premier émoi devant les délicats flocons venus de si haut et qui tiennent au sol, ça tourne vite au vinaigre, au petchi généralisé, voire aux vilains règlements de comptes.

Car il faut forcément trouver un responsable à la désorganisation incompréhensible qui frappe une communauté bardée de règlements et de certitudes.

Les bus sont en retard? C’est la faute aux TPG qui n’ont pas anticipé. Les poubelles ne sont pas relevées en bas de chez moi? La voirie s’en moque, elle préfère dégager la neige ailleurs… Les facteurs n’arrivent pas à livrer le courrier? Normal, la Poste réduit trop ses effectifs. Les trottoirs ne sont pas dégagés? Visez les motos parquées là et qui ne laissent pas passer les lames à neige. Les passants en sandales se cassent la figure? Les cantonniers n’ont pas mis assez de sel au sol! Les chiens ont mal aux pattes? La voirie répand trop de sel, bien sûr. Les voitures aux pneus d’été patinent? Tu voudrais pas qu’ils chaînent! Le Salon de l’auto, c’est demain…

Et si c’était juste un temps de neige? Celui qui met les contractuels au repos forcé, les flocons masquant les lignes bleues, jaunes, blanches, comme les plaques d’immatriculation. Un temps qui tempère les ardeurs des «scans cars», et ravit les sens.

Un temps de neige, donc. Il faut en profiter, car il reste encore assez de poudre blanche pour faire des batailles de boules et créer de belles bonnes femmes de neige. Ben oui. La semaine de l’égalité vient de commencer!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

"Malédiction du flocon"? Quelle ingratitude quand on pense que la neige est le premier founisseur d`emplois de la Suisse...

Écrit par : JJ | 03/03/2018

Les commentaires sont fermés.