29/03/2018

La poule aux oeufs d'or

Quelques semaines avant Pâques, une Genevoise est admise à l’Hôpital cantonal. Elle n’est pas au mieux de sa forme et ne peut rien avaler de ce qui lui est proposé au petit-déjeuner. La seule chose qu’elle tolère, sans avoir la nausée, c’est un simple œuf à la coque. Allez comprendre pourquoi.

La patiente en demande donc un. On la prévient que ce produit n’est pas compris dans le prix du repas du matin, et qu’il lui sera facturé.

À la bonne heure, un œuf, ce n’est pas du caviar! Elle le commande sans demander son prix et fait de même les deux jours suivants.

Au troisième jour de ce régime, elle reçoit un coup de fil des cuisines pour savoir si elle désire un autre œuf pour le lendemain. Sur le ton de la plaisanterie, la dame glisse qu’elle reprendra volontiers un, pour autant qu’il ne coûte pas dix francs. Pensant alors être au comble de l’exagération. Silence un brin embarrassé au bout du fil. Euh, c’est un peu plus.

Combien? 15 francs. Quinze francs pièce, donc!

À cette annonce, la malade manque de s’étrangler. Bon elle est à l’hôpital, elle ne risque rien. Mais tout de même. Trois thunes l’œuf à la coque, ça ne passe pas. La malade peine à digérer. J’ai demandé à voir la facture, car je n’en croyais pas mes oreilles. Mais oui, c’est bien ça: un total de 45 francs pour ces trois merveilles de la nature, pondus par une poule aux œufs d’or…

Et pour rester à l’Hôpital cantonal en cette période pleine de petits œufs en sucre et en chocolat, je vous signale le concert que l’Ensemble instrumental romand donnera Vendredi-Saint à 15 h, à la salle Opéra. Malades, visiteurs et amateurs de musique apprécieront les œuvres pour violons de Georg Philipp Telemann et un concerto de Vivaldi, dirigés par Eric Bauer. Entrée libre.

Cela dit, je vous pose un lapin samedi. Alors joyeuses fêtes de Pâques!

07:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Ce sont des oeufs thérapeutiques, c`est pas la meme catégorie de prix. Morale de l`histoire, quand on va a l`hosto, on prend sa poule avec.

Écrit par : JJ | 29/03/2018

Il y a nettement beaucoup de fric à se faire sur le dos des malades, des infirmes, des vieux et des morts en Suisse. On a tous des histoires comme celle de vos oeufs...

Écrit par : Géo | 29/03/2018

La poule aux œufs d or est donc aux Hug ? Encore aux dépends des malades...

Écrit par : Dellea | 31/03/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.