20/11/2010

Jules est enfin arrivé

101119_Jules_le_cochon_01.jpgEt hop, c'est reparti! La Thune du Cœur démarre lundi, avec l'arrivée d'un Jules tout beau, tout rose parmi nos téléphonistes. Il est encore frais et taquin, le Jules. Faudra voir dans quel état il sera à Noël, avec tout ce qu'il aura boulotté.

Mais pour l'heure, le bidon du cochon ne pèse pas bien lourd. Les 138 500 francs récoltés l'an dernier ont été entièrement distribués. On repart donc de zéro, ou presque. Des lecteurs impatients ont déjà commencé à envoyer des billets par la poste, je les rassure, c'est bien arrivé! D'autres ont passé à la rédaction déposer leur thune. Ça fait un joli bruit dans la panse de Jules. Vous verrez à l'usage.

Les personnes qui veulent prendre de l'avance peuvent verser un don sur le CCP de la Thune du Cœur (17-59779-1). Ou faire un tour au Salon du santon de Provence, à la Ferme Sarasin. Un cousin de Jules, plus dodu encore, fait tirelire pour la Thune jusqu'au 28 novembre. On reparle de tout ça lundi. D'ici là, bon week-end!

17:16 Publié dans Julie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : thune | |  Facebook |  Imprimer | | |

13/10/2010

Coucou, je suis là...

Alors, vous avez fini par me retrouver? Ou avez-vous commencé de ce côté-ci du journal? J'imagine votre surprise, ce matin, en ouvrant la Julie. Mais qu'est-ce qu'ils nous font, à tout chambouler ainsi! Vous avez dû pester, c'est sûr. On a beau dire, les habitudes...

Eh bien, tant pis pour elles. Car une nouvelle formule est née. Un nouveau média, en fait. Ce n'est pas pour rien que vous verrez aujourd'hui des cigognes un peu partout en ville. Là, vous tournez les pages dans tous les sens à la recherche de vos repères. Oui, ils ont changé! Les titres ne sont plus pareils. Il y a beaucoup de couleurs, de nouveaux rendez-vous, des enquêtes, des services en veux-tu en voilà. Je ne vous refais pas l'article, tout a déjà été présenté par mes chefs.

Mais est-ce que je vous plais en dernière page? En si bonne compagnie? Celle de Herrmann, bien sûr. Moi, j'adore! Et puis la colonne à disposition est plus large, plus confortable à la lecture. Les concepteurs de la maquette m'ont aussi fait une fleur en me collant une grosse tache d'encre sur mon espace vital. Comment savent-ils que je m'en mets toujours plein les doigts, lorsque j'écris avec ma plume à réservoir?

Reste la signature! Tassée comme c'est pas permis... On va te la changer!, m'a dit le boss des formes. Attends un peu, ça n'urge pas. C'est vrai. Il y a plus pressé. Car vous n'imaginez juste pas l'agitation et l'excitation qui règnaient dans la maison ce mardi, veille du lancement de la nouvelle formule. Celle-ci nous poussera à penser plus loin.

10:34 Publié dans Julie | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | |

10/08/2010

Sang d'encre pour la première

Julie signature.jpgOups, ça n'a pas raté! J'en ai déjà plein les doigts. Pas de confiture, non, mais de cette encre qui tache tout ce qui bouge: pouce, index et annulaire ont viré au bleu. Un véritable accident de travail. Faut dire que je n'y suis pas allée de main morte, ces derniers temps. J'ai rempli des pages entières de graffitis, histoire d'apprivoiser ma nouvelle signature: Julie. Pas facile à réussir du premier coup, soit dit en passant. Le J majuscule, par exemple. Une vraie cata, quand on n'a pas l'habitude.

Lire la suite

11:53 Publié dans Julie | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Août 2010, Julie revient

Août 2010, Julie revient. Envie de dire un mot à Julie, de lui raconter une histoire? Ecrivez-lui à julie@edipresse.ch.

Lire la suite

07:12 Publié dans Julie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | |