Journée pile ou face

Il suffit de pas grand-chose parfois pour que votre journée soit ratée ou réussie.

Celle de Nathalie part plutôt mal. Lundi, vers 8 h 50, elle se rend à l’arrêt de bus de la Servette. Là, que voit-elle? Une dame allongée par terre, le visage baignant dans une flaque d’eau, immobile. Une bien triste vision, en ce matin pluvieux.

Mais ce qui la choque plus encore, c’est l’indifférence glacée des personnes alentour. Elles ne bronchent pas, ne bougent pas, semblent ne pas voir ce qui pourtant saute aux yeux: une femme évanouie à leurs pieds.

Nathalie s’agenouille vite à ses côtés pour lui parler. La blessée retrouve la parole: elle a fait un malaise. Une jeune femme blonde les rejoint, aide à relever celle qui a une énorme bosse au visage. Mieux: elle propose de l’accompagner à la pharmacie pour les premiers soins.

La dame mal en point étant entre de bonnes mains, Nathalie file, non sans avoir remercié sa blonde coéquipière. Mais le souvenir de cette indifférence face à ce qui pourrait tous nous arriver lui a filé le blues toute la journée.

Pour Marie-Jeanne, son samedi fut au contraire un jour radieux! Très handicapée, cette dame se rend à la ferme versoisienne, son magasin favori. Là, elle tombe en admiration devant de jolis petits arrangements floraux bien colorés. Tout à son enthousiasme, elle s’exclame: «Oh, j’ai besoin d’un peu de bonheur et de tendresse!»

Cette phrase joyeuse ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Un couple de clients l’entend. Monsieur vient alors vers Marie-Jeanne pour lui offrir le plus bel arrangement floral. Comme ça. Pour lui faire plaisir. Et c’est si bon!

Les commentaires sont fermés.